Passer votre permis de conduire Thaïlandais

Toutes les étapes pour passer son permis moto en Thaïlande. Que vous ayez ou non un permis de conduire français, il vous sera utile de passer le permis de moto thaï pour être en règle lors des contrôles routier très fréquent et pour être assuré en cas d’accident.

Attention : votre permis de conduire français n’a aucune valeur en Thaïlande, sauf si vous le faites authentifier par le consulat français à Bangkok et que le Bureau du Transport vous le valide. Autant vous le dire de suite, il est souvent plus facile de passer son permis de conduire thaïlandais que de faire légaliser son permis français.

Les expatriés qui prévoient de conduire une voiture en Thaïlande doivent demander un permis de conduire thaïlandais. C’est le seul moyen de s’assurer que vous pouvez conduire légalement dans le pays et que vous êtes entièrement couvert par un contrat d’assurance automobile. Il peut également servir de carte d’identité délivrée par le gouvernement. De plus, un permis de conduire thaïlandais peut être effectué en une seule journée, ne coûte que quelques centaines de bahts et est valable dans les 10 pays de l’ASEAN.

Pour la plupart des touristes: pouvoir conduire en Thailande se résume au permis de conduire national accompagné d’un permis de conduire international. On loue une voiture ou un scooter, on s’élance sur les routes thaïlandaises.

Conduire un VL en Thaïlande: Le permis de conduire national, accompagné de l’international, n’est valable que pour des séjours touristiques dont la durée n’excède pas 3 mois. Au delà, le permis thaïlandais est obligatoire. La plupart des touristes restent en Thaïlande pendant un mois, ils sont donc tout à fait dans la légalité avec leur permis national accompagné du permis international (les deux vont de pair). Les loueurs « locaux » vous louerons une voiture à un prix défiant toute concurrence mais il n’est pas sur qu’elle soit assurée ou alors elle est à minima avec l’assurance minimum obligatoire PO.LO.BO. qui est une assurance au tiers dont le niveau de couverture est extrêmement limité, surtout pour vous, le farang (occidental) « big money ». Envoyer quelqu’un à l’hôpital peut vous coûter très cher et seule un infime partie vous sera remboursée.

Conduire un scooter en Thaïlande: Attention, il y a un piège énorme, le permis A1 n’est pas reconnu en Thaïlande, il vous faut le permis moto. La Thaïlande ne fait pas la distinction entre un 50cm3, un 125cm3 ou un gros cube : si vous avez le permis A, accompagné du permis international, alors vous pourrez conduire ce petit scooter, le fameux « motobike » qui vous fait tant envie. Sinon, passez votre chemin et je n’ose imaginer le sort qui vous sera réservé si vous êtes impliqués dans un accident que vous soyez fautif ou non.

Le parcours pour le permis de conduire thaïlandais par équivalence

L’obtention du permis de conduire thaïlandais nécessite quelques procédures administratives assez simples.

Visite médicale

Pour commencer, le candidat doit se rendre dans une clinique, un hôpital ou un cabinet médical privé pour passer une visite médicale. La consultation pour le permis de conduire coûte près de 200 bahts et dure généralement une quinzaine de minutes si vous ne présentez aucun déséquilibre avéré qui vous empêcherait réellement de conduire. Le professionnel de la santé délivre un certificat médical, à l’issu de la consultation. La validité du certificat médical sera de 1 mois, car passé ce délai, vous devrez le refaire.

Obtention du « tabien baan jaune »

Le candidat à la conversion du permis de conduire doit présenter un papier administratif qui certifie qu’il vit en Thaïlande. Il peut s’agir d’une lettre de résidence ou d’un Tabien Baan jaune. Les travailleurs étrangers peuvent fournir, à la place, leur Work Permit.

Le tabien baan jaune est un certificat de résidence mentionnant l’adresse exacte du concerné. Le papier administratif est délivré par la mairie de la ville où le concerné est établi. La liste des dossiers nécessaires varie selon le chef-lieu. En général, les autorités réclament au moins les documents suivants :

  • Copies des pages du passeport + présentation de l’original
  • Copies du permis de conduire international (conseillé)
  • Copie du permis de résidence + présentation de l’original
  • Contrat de bail ou titre de propriété avec l’adresse exacte du domicile

L’étranger doit se présenter au bureau de la mairie avec 2 personnes thaïes munis de leur carte d’identité nationale. Ces deux personnes se porteront témoins pour certifier que l’intéressé habite bien à l’adresse communiquée.

Le délai d’obtention du tabien baan jaune varie de 10 jours à quelques mois.

Service de l’Immigration

Ceux qui ne disposent pas d’un Work Permit ou d’un tabien baan jaune doivent se rendre au bureau du Service de l’Immigration pour demander une lettre de résidence.

Le concerné doit fournir :

  • 2 photos d’identité (type passeport) mais pas obligatoire car on vous prend en photo sur place
  • Copies des pages du passeport : page identité, visas, arrival card (+ présentation de l’original)
  • Document attestant que vous résidez en Thaïlande (contrat de bail, titre de propriété, facture de logement)
  • Formulaire de demande rempli en anglais ou en thaï (à télécharger sur le site du Service de l’Immigration)
  • Frais : environ 200 bahts
  • Copies des pages importantes du passeport (identité, visa, Arrival Card) + présentation de l’original
  • Copie du permis de conduire français ou international (légalisée par l’ambassade de France)+ présentation de l’original
  • Certificat médical de moins d’un mois.
  • Lettre de résidence
  • Frais : 300 à 700 bahts.

Le document (généralement en 2 exemplaires) est directement envoyé, sous lettre recommandée expédiée à l’adresse du domicile du demandeur, dans les 2 semaines suivant la date du dépôt de dossier.

Office des transports

L’office des Transports est chargé de délivrer le permis de conduire thaïlandais. Le dossier de demande comprend :

Une série de tests est prévue par l’administration thaïlandaise si votre permis international n’est pas périmé depuis plus de 1 an :

  • L’épreuve de la reconnaissance des couleurs des feux de signalisation (sur une machine ou simulateur de feux)
  • Le test de réflexe (Simulateur avec pédale de frein et accélérateur dans un fauteuil)
  • Une vidéo d’une heure sur la perception de la distance et la capacité à la concentration sur la conduite et l’observation de l’environnement. (Vous êtes dans une salle où les gens ne regarde même pas la vidéo car c’est juste une vidéo de prévention)
  • Au delà de 1 an de péremption de votre permis international (ou national) vous avez des épreuves supplémentaires : 5 heures de vidéo et 1 questionnaire de 100 questions. (80% de bonnes réponses valideront votre permis thaïlandais)
    Ceux qui échouent aux tests peuvent les repasser de suite en reprenant une place dans la longue file d’attente. Une fois le test passé, le candidat se fait photographié sur les lieux et doit s’acquitter de la taxe s’élevant à 200 bahts. Le permis de conduire thaïlandais est immédiatement délivré. Il est vivement conseillé de se présenter au plus tôt au bureau de l’Office du Transport. Le service du permis de conduire reçoit toujours de très nombreux candidats.

Validité du permis de conduire thaïlandais

Le premier permis de conduire thaïlandais est valable pour une durée de 2 ans. A l’issu de ce délai, vous êtes invité à renouveler le document en fournissant les mêmes documents que pour l’obtention du premier permis thaïlandais. Le dossier sera, cette fois, accompagné de la copie du permis de 2 ans expiré. Vous devez refaire aussi les mêmes épreuves : passage du test, prise de photo… L’octroi du nouveau permis de conduire sera valable pour 5 ans cette fois-ci. La Thaïlande est un pays où il faut être patient pour avoir ses papiers mais le permis est fabriqué sur place immédiatement. 

Les étapes pour passer son permis de conduire Thaïlandais
Les étrangers qui passent leur permis de conduire en Thaïlande doivent suivre toutes les formalités prévues pour la conversion du permis français ou du permis international et fournir les mêmes documents administratifs. Pour parfaire leur connaissance, ils doivent s’inscrire au cours de code et passer l’examen de code.

Le permis moto Thaïlandais

Les formalités relatives à la conversion d’un permis moto ainsi que les modalités liées à la validité du document sont les mêmes que les procédures instituées pour la conversion d’un permis de conduire voiture. Un examen de conduite sur un parcours défini est prévu dans le cadre du passage du permis moto, pour ceux qui ne possède pas de permis moto français ou international. Le permis moto Thaïlandais est valable dans tous les pays membres de l’ASEAN. Le casque est obligatoire pour les deux passagers même si vous voyez des thaïlandais sans casque dans les rues.

NB : Si vous voulez le permis auto et moto, tous les documents ci-dessus sont à fournir en double. 

Changement à venir sur le permis de conduire

Prochainement en 2018 sans donner une date précise, vous aurez 15 heures de conduite obligatoires à passer. Toutefois, le problème est qu’à l’heure actuelle, il n’y a que 95 écoles de conduite dans 60 provinces en Thaïlande qui ont été approuvées par le ministère des transports terrestres. Le ministre des Transports a défendu ces nouvelles exigences proposées en disant que le règlement ministériel était une étape nécessaire et essentielle vers l’amélioration des normes de conduite dans le pays, afin de réduire les accidents de la circulation. La Thaïlande doit atteindre les normes de conduite internationales régis par l’accord de Moscou.

Rappel du risque en Thailande

La Thaïlande est le deuxième pays au monde le plus meurtrier sur les routes.

 

À bientôt en Thaïlande avec bestfynd.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Bestfynd Thailand

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account